etre la voix de sa communicationIl nous arrive, au fil de certaines discussions autour de refonte d’univers de marque, que l’on nous pose la question : « dois-je me mettre en avant au coeur de la communication de ma marque, est-ce que ça ne va pas faire bizarre ? « 

Cette interrogation est récurrente notamment lorsque la personne à l’origine du projet est la seule fondatrice. Certains démarrent leur entreprise, d’autres prennent un virage. En fait, peu importe à quel stade vous en êtes, cela n’est vraiment pas important. Ce qu’il faut comprendre c’est que le fondateur ne sait pas s’il doit se mettre en avant. Pourquoi ? Plusieurs raisons apparaissent selon le caractère de l’entrepreneur, son environnement, son passif.

Le doute de la filiation

Une des premières raisons est la peur de l’inadéquation des deux images, celle de la marque et celle de la personne, par exemple : « J’ai créé une marque dynamique et je ne sais pas si mes clients ont envie de voir un cinquantenaire à sa tête ». Ce à quoi nous rétorquons que si vous avez le sentiment d’avoir créé une marque dynamique c’est que vous l’êtes aussi. Il n’y a pas de complexe d’âge à avoir. Votre marque c’est vous qui la créez, c’est vous qui lui injectez toute son âme, alors pourquoi cette marque ne vous irez pas et pourquoi votre image dénoterait par rapport à ce que vous créez ? Ce serait comme nier que nos enfants nous ressemblent, physiquement et moralement. Une entreprise peut en effet s’approcher d’une naissance, c’est un être auquel on tient et qui est directement lié à la personne que nous sommes. Qualifiez votre entreprise et c’est un peu de vous que vous qualifierez. Vous dîtes de votre entreprise quelle est dynamique, alors vous êtes dynamique. Vous êtes le fil directeur de votre marque, vous êtes son père, vous êtes sa mère !

La peur de l’égocentrisme

La deuxième raison la plus fréquente : le fondateur n’assume pas de devoir se mettre en avant. « Je ne suis pas égocentrique, je n’ai pas envie d’être le centre de l’attention, sous les feux des projecteurs ». Ok, mais qui porte votre entreprise ? Ce n’est pas votre voisin c’est vous ! On ne vous demande pas de vous prendre en photo tous les quatre matins pour faire la promotion de votre marque, de vos services. Il faut juste que votre cible, que vos futurs clients sachent qui est derrière ce beau projet, injecter de l’humanité, que l’on ne pense pas que c’est une entité dématérialisée qui a créé tout cela de toute pièce. Accepter une interview, faire quelques photos de votre quotidien au sein de votre entreprise, vous adresser directement à votre cible, c’est cela incarner une marque. À chacun son degré d’exposition selon son aisance.

Incarner pour humaniser

Si on n’incarne pas son projet, c’est la déshumanisation assurée. Il faut créer de l’assurance, de la réassurance, il faut instaurer de la proximité mesurée. Pour avoir et attirer, il faut donner un peu de soi, gommer certaines distances. Car c’est parfois en conservant la distance que l’on crée le sentiment contraire et que l’on ouvre un trop grand champ des possibles. C’est à dire : si on ne donne pas un peu de soi, on peut se risquer à créer une fausse image, de laisser la place à des croyances. « Tu sais qui est derrière ce projet ? Non, mais il n’a pas l’air communicatif, pas très accessible ». Incarner sa marque, être présent au coeur de sa communication participe à mieux maîtriser son image, à injecter plus de sympathie et d’empathie.

« Soyez la voix et non l’écho de ce que vous faites »

La concurrence est dense, les produits, les services que vous vendez ne sont peut-être pas de l’ordre de l’innovation (quand bien même, il faut aussi incarner ce genre d’entreprises), d’autres pourraient bien les proposer et les proposent déjà. Alors que reste t-il pour vous différencier ? VOUS ! Votre personne, votre histoire, vos expériences, votre personnalité, vos goûts…enfin tout ce qui vous constitue et qui fait de vous une personne unique pour une entreprise unique.

Gina + Damien

Si vous avez trouvé cet article utile, n’hésitez pas à le partager sur vos réseaux 🙂